Retour à l'accueil - Logo ANR RICOCHET

Projet ANR RICOCHET

Accueil > Résultats > Tâche 2 : Formulation et partage des préoccupations


Tâche 2 : Formulation et partage des préoccupations

Objectifs

Le but de cette tâche est de s’assurer que les résultats du projet RICOCHET, l’évaluation des aléas et des risques, soient utilisés en facilitant les choix des décideurs et des parties prenantes sur la planification et la gestion de leurs territoires. Les élus et les scientifiques partagent leurs préoccupations à propos des impacts du changement climatique sur les espaces côtiers.
La méthode adoptée dans ce projet repose sur la co-construction, l’interconnaissance des acteurs locaux entre eux et avec les scientifiques, le cheminement commun et ce pour obtenir d’une part un diagnostic partagé des enjeux et des stratégies futures, et d’autre part un “outil d’aide à la décision” ou similaire qui réponde effectivement aux attentes des décideurs et gestionnaires.
Ce type de démarche nécessite, dès le démarrage du projet, la mise en place de moyens de collaboration et de lieux d’échanges avec les parties prenantes évoluant sur les territoires concernés.
Des comités locaux (CL) sont ainsi constitués sur chacun des trois territoires d’études pour :
  • Comprendre la perception des enjeux et aléas par les décideurs locaux et recueillir leur connaissance du territoire afin d’orienter les recherches qui seront menées dans les différentes tâches du projet ;
  • En fonction de la perception des enjeux et des aléas et des attentes exprimées, apporter aux décideurs les connaissances complémentaires (issues de la réalisation des autres tâches du projet) pour l’élaboration de stratégies de gestion durable de leurs territoires.
Un comité global (CG) est également mis en place afin de favoriser l’échange d’expériences entre territoires et l’appropriation des résultats à l’échelle nationale.
Plaquette de présentation des comités : Plaquette ricochet ANR_mars18.pdf [PDF - 651 Ko]

Résultats



  Figure 1: Réunion des partenaires du projet, des élus et des gestionnaires locaux lors du Comité Local de Tréport (28 juin 2017).Source:   Tréport (13).JPG [JPG - 322 Ko]
  Figure 2: Réunion des partenaires du projet, des élus et des gestionnaires locaux lors du comité Local de Dieppe (27 juin 2017).Source: Dieppe 1 (5).JPG [JPG - 223 Ko]

Au cours de la période 2017-2020, plusieurs comités locaux ont été organisés et des travaux d’enquête ont été menés auprès des élus et des gestionnaires des communes des territoires du projet RICOCHET.

Compte-rendu du comité local du territoire de Dieppe :  CR-CL-1-Dieppe-20-10-2017-2.pdf [PDF - 1 Mo]
Compte-rendu du comité local du territoire du Tréport : CR-CL-1-Tréport-21-10-2017.pdf [PDF - 1 Mo]
Compte-rendu du comité local du territoire du Pays d’Auge : CR-CL-1-Pays-d’Auge-21-10-2017.pdf [PDF - 1 Mo]
Compte-rendu du comité global du 6 novembre 2018 Caen : CR-CG-CAEN-6-11-2018.pdf [PDF - 1 Mo]

Rapports de stages de master au sujet des travaux d’enquête (voir avec la coordination pour accéder à ces documents) :
Clémence LEBOUCHER : Risque « littoral » et maîtrise du foncier sur le pays de Dieppe. (Encadrement : Stéphane Costa, LETG-Caen)

Juliette DOP (2018) : Les positions des gestionnaires face aux risques côtiers.
Investigation sur trois territoires normands. 174 pages (Encadrement : Catherine Meur-Ferec, LETG-Brest)

Manon CHAPON (2019) : La gestion des risques côtiers : positions des acteurs du territoire et apport de la recherche. Investigation sur trois territoires normands. 73 pages (Encadrement : Catherine Meur-Ferec, LETG-Brest & Stéphane Costa, LETG-Caen)

Les résultats de ces travaux ont démontré que les acteurs locaux possèdent une bonne connaissance des aléas naturels impactant leurs territoire (submersion, érosion, inondations,...), et sont conscients de la nécessité de construire de meilleures stratégies d’adaptation.
Cependant, tous ne partagent pas la même vision sur les stratégies à suivre, ni sur la manière dont est organisée la réglementation en terme de planification des risques. De plus, concilier l’aspect du développement socio-économique des communes et l’intégration de la gestion de risques est un exercice particulièrement ardu.

Télécharger la page

Dernière modification : 14 janvier 2022