Retour à l'accueil - Logo ANR RICOCHET

Projet ANR RICOCHET

Accueil > Résultats > Tâche 3 : Identification des enjeux exposés aux aléas


Tâche 3 : Identification des enjeux exposés aux aléas

Objectifs

Le but de cette tâche est de décrire, quantifier, évaluer et cartographier les conséquences potentielles directes (dégâts humains et matériels) et indirectes (impacts socio-économiques) de multiples aléas naturels sur différents enjeux exposés (personnes, bâtiments, réseaux de transport,...) au sein des trois territoires d’étude du projet RICOCHET.
Ces conséquences sont définies dans des zones vulnérables à certains types d’aléas, mais sans prendre les évaluations directes des aléas en considération.

L’identification, la cartographie de ces enjeux exposés, et l’évaluation des conséquences potentielles constitueront le socle permettant de définir leurs valeurs socio-économiques aux yeux des territoires, et ainsi de mieux pouvoir évaluer leur vulnérabilité au risque.


Figure : Conséquences potentielles sur la structure des bâtiments à une échelle locale. Illustration sur un secteur compris entre la commune de Touques et la zone d’activité située au sud de Deauville (source : Graff, 2020)
Fichier: Fig 3.14 - Local scale analysis final.png [PNG - 675 Ko]

Résultats


Les travaux de recherche ont été conduits dans le cadre de la tâche 3 et de la thèse de doctorat de Kévin Graff (2020) en deux étapes distinctes :
               
Une méthodologie innovante a été développée afin d’améliorer la précision de la cartographie des enjeux utilisée traditionnellement. Ceux-ci ont d’abord été définis, puis cartographiés sur plusieurs échelles spatiales, en recoupant plusieurs bases de données géographiques.
Une fois que les enjeux ont été identifiés et cartographiés, les conséquences potentielles ont été évaluées aux échelles d’étude, par l’utilisation d’une méthode PDI (Potential Damage Index). La valeur socio-économique d’un enjeu aux yeux des territoires peut ainsi être fixée en fonction des conséquences potentielles auxquelles il a été exposé.
Cette méthodologie a été développée dans le cadre de la thèse de doctorat de Kevin Graff (Graff, 2020), réalisée à l’Université de Caen Normandie.

Télécharger la page

Dernière modification : 5 octobre 2020